side-area-logo

Développement Durable

Développement durable

La région de Marrakech Safi a pour objectif la protection et la valorisation de son environnement afin d’assurer la pérennité de ses ressources naturelles pour les générations futures. Dans cette perspective et afin d’anticiper les contraintes du changement climatique, plusieurs projets ont été mis en place encourageant la prise de conscience environnementale et la promotion des énergies renouvelables, notamment les projets d’aménagement des stations de traitement des eaux usées, le Centre d’élimination et de valorisation des déchets, la station Biogaz de Marrakech, et autres projets d’envergures qui sont en cours de réalisation.

Poids économique

3300

heures d’ensoleillement

6 KW/m2/jour

Rayonnement

1er

système de vélos en libre-service en Afrique

4814m2

Parc photovoltaïque

LA REGION DISPOSE D’UN FORT POTENTIEL POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIESRENOUVELABLES

ENERGIE SOLAIRE :

Marrakech-Safi est une région centrale, qui bénéficie d’un emplacement favorable qui lui permet de profiter au mieux pour développer une mobilité urbaine à bas carbone. Plus que la moitié de sa surface peut être exploitée pour des projets solaires, avec plus de 3300 heures d’ensoleillement par an et un rayonnement de plus de 6 KW/m2/jour, la région a bénéficié de la mise en place de la première plateforme de test et de recherche pour l’énergie solaire.

DES TRANSPORTS QUI IMPACTS MOINS L’ENVIRONNEMENT :

La région a également bénéficié de projets phares dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables :

-« STORE-H » : qui est une technologie permettant de produire de l’énergie zéro carbone grâce à l’hydrogène, cette solution consiste à remplacer  le carburant par une pile à hydrogène contenue dans une cartouche permettant d’assurer un déplacement des véhicules sans pollution. La convention a été signée par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables (Iresen), le Conseil régional de Marrakech-Safi, le Conseil communal de la Cité ocre, l’Université Cadi Ayyad et la société franco-suisse AAQIUS.L’accord vise l’équipement de plusieurs dizaines de milliers de véhicules roulant à l’hydrogène dans la ville de Marrakech.

BRT (Bus Rapid Transit) : Bus électrique à haut niveau de service et à faible teneur en carbone, qui permet d’assurer une transition vers une mobilité durable basée sur des énergies renouvelables.

– Medina Bike : 1er système de vélos en libre-service installé en Afrique, ce projet regroupe 300 vélos répartis sur 10 stations opérationnelles 24h/24 et 7j/7, dans le cadre d’une large initiative de réduction des nuisances environnementales et de verdissement de la ville de Marrakech.

ENERGIE EOLIENNE :

S’agissant de la filière éolienne, en plus du parc d’Amagdoul d’une puissance de 60 MW mis en service depuis 2007, d’autres projets éoliens verront le jour dans la région portant sur une puissance cumulée de 410 MW et un investissement dépassant 9 MMDH.

UNE GESTION MAITRISEE DES RESSOURCES

Déclaration Régionale de Marrakech pour l’Eau (DRME) : une convention visant l’économie et la valorisation des ressources hydriques, ainsi qu’une gestion collective et durable, dans le but d’économiser jusqu’à 200 Mm3 d’eau pompée de la nappe phréatique à l’horizon 2030, vers un développement socio-économique durable de la région.

 Parc photovoltaïque :station de production d’énergie solaire, avec une installation de 3944 panneaux sur une surface de 4814  m2, dans le cadre d’une initiative de production électrique décarbonnée, afin de fournir l’électricité nécessaire au fonctionnement des bus électriques de la ville de Marrakech.

UNE STATION DE BIOGAZ A MARRAKECH : Situé dans la commune d’El Mnabha à 40 km de Marrakech, cette station vise la réhabilitation de l’ancienne décharge de la ville et sa transformation en électricité, à raison d’un mégawatt par an. L’unité fournira de l’électricité pour l’éclairage public, de la mobilité électrique ainsi que pour tout autre projet de service public.
Jardins thématiques :La ville de Marrakech vise à réhabiliter le potentiel de ses espaces verts en favorisant l’utilisation d’énergies renouvelables pour éclairer les jardins, installer un tri sélectif des déchets et fournir un accès à internet.L’initiative vise à créer un circuit de jardins thématiques qui introduisent des technologies d’énergie propre dans la vie quotidienne des habitants afin d’accroître leur sensibilisation à l’efficacité énergétique renouvelable.